ARTISTE PEINTRE Caroline Montigneaux

La peinture n’existe que s’il y a des yeux pour l’embrasser. Normand Reid

Caroline Montigneaux est née en 1971 à Strasbourg. Très tôt, ses parents amateurs d’art lui transmettent leur passion et affutent son œil et son amour de la peinture, de la sculpture mais aussi du design mobilier. Attirée par le domaine artistique tout entier, elle pratiqua la danse classique et le modern-jazz pendant 12 ans et étudia la guitare.

Après des cours suivis aux Arts Décoratifs de Strasbourg en candidat libre, elle quitte l’Alsace pour Paris pour suivre des études en école de commerce. Malgré ce parcours classique, elle ne perd jamais de vue son envie de créer. Ainsi, lors de stages en agence de publicité, elle préférait trainer en compagnie des équipes de créas ! Et pour son mémoire de fin d’études, elle choisit de se pencher sur la société Yves Saint Laurent.

Elle s’oriente ensuite vers une carrière professionnelle dans le marketing et la communication dans le milieu informatique. Une quinzaine d’années dans des sociétés ultra-techniques, assez loin en somme du milieu artistique, mais dont elle garde de très bons souvenirs !

Quand elle commence à poster ses créations sur Instagram, le designer industriel et artiste contemporain Kossi Aguessy, connu mondialement par le milieu artistique, lui poste à plusieurs reprises des commentaires élogieux à propos de son travail. C’est indéniablement grâce à ce joli clin d’œil du destin que Caroline Montigneaux décidera de continuer sur cette voie ….

Dans son univers, trois étoiles distinctes et unies à la fois dans une poésie tour à tour ludique, rock ou débridée. Tout d’abord, complices à nos âmes de gamines, ses illustrations et esquisses de petites nanas mutines, coquines, un peu fofolles décochent notre sourire : c’est nous, autant petites filles que femmes ! Chaque fois, la représentation de la féminité et de la mode par l’artiste est tout aussi classique, qu’abstraite et débordante d’énergie.

Vient ensuite son travail réalisé uniquement à l’acrylique, qui donne un coup de fouet à l’abstrait. Contenu, mature, fort et puissant. Foisonnant de subtilité, des touches de couleurs tout en nuances, sensuelles, c’est une évasion enchanteresse et poétique.

Découlent de ces deux mondes, une troisième vie, une autre vue! Toujours le fil conducteur de sa gaité des couleurs, là, sans compromission., l’artiste ou la femme (ou les deux !) s’extirpe de son mutisme. Bien planquée dans ses deux expressions précédentes, la rebelle passive (et assumée) crache ses passions de vie, son amour absolu de joie de vivre. Elle se met à nu et travaille façon graf, griffe et croque à plein sourire ! Ange et démon, des fonds taggés de mots colorés et psychédéliques, cernés de bleu nuit ou noir corbeau outrés. Sa main semble s’être armée d’un scalpel, balafre joyeusement des silhouettes déjantées, des fashionistas.

Aucun doute, Caroline n’a pas fini de nous surprendre ! Certains ne s’y sont pas trompés. Comme la maison de lingerie couture Lise Charmel en 2018, qui lui déroule le tapis rouge pour une exposition à son siège parisien rue du Cherche-Midi.

Pour remercier et célébrer la vie et l’espoir, Caroline croque régulièrement des petites nanas pour de belles causes. Ainsi, elle a fait don d’un tableau pour une tombola pour l’association « Le Rêve de Talia » en 2017 (association qui permet à de jeunes enfants atteints de leucémie de mieux supporter les effets de la chimiothérapie). Elle a dessiné en 2019 une illustration pour la dynamique association « Accepte ta Perruque » dans le cadre de Septembre Bleu, mois pour la prise de conscience des problèmes d’alopécie. Elle dessine chaque année une « Petite Nana » pour Octobre Rose, dont l’une a été choisie pour illustrer une affiche officielle de la campagne de prévention en 2020.