PEINTRE PLASTICIENNEChantal Lallemand

En général; les humains éprouvent un grand bonheur à voir la couleur. L’œil a besoin d’elle, comme il a besoin de la lumière. “JW Goethe- Traité des couleurs, 1810”

Née en 1960 à Gevrey-Chambertin en Bourgogne, Chantal Lallemand est la seconde fille d’une fratrie de six. Sa mère est costumière et son père est cadre, le travail de celui-ci amène la famille à déménager souvent aux quatre coins de la France. En 1975, ils s’établissent finalement en Normandie où Chantal Lallemand vit toujours aujourd’hui.

Son goût de l’art lui vient de sa maman à la fibre artistique très développée. Costumière de métier, elle était aussi peintre et la maison était emplie de son univers créatif : tableaux, chevalets, pinceaux… Chantal Lallemand héritera de sa passion pour la peinture mais aussi de celle de la broderie au fil d’or.

Professionnellement, Chantal touche à tout : d’infirmière, elle deviendra directrice d’établissement puis directrice régionale pour finalement être cadre dirigeante d’un groupe commercial privé durant plusieurs années. Puis, des problèmes de santé l’amènent à interrompre subitement sa carrière. C’est au cœur de cette période difficile qu’elle renoue avec la peinture, retrouvant ainsi une passion enfouie. Chantal Lallemand décide alors de se consacrer entièrement à sa passion. Quelque temps après, naît sa collection « Echoes ».

Bien vite, le pinceau est délaissé au profit de ses mains, ses doigts, ses ongles, qui travaillent avec joie la peinture acrylique. Chantal expérimente ainsi diverses techniques en puisant son inspiration dans la musique qui l’accompagne tout au long du processus de création. Les grands formats sont son format de prédilection, elle peut poser sa toile sur le sol, tourner autour… mais surtout le mouvement est plus ample et ainsi plus profond.

Sa peinture est abstraite, nourrie par les émotions qui l’habitent et qu’elle prend plaisir à transmettre. À la peinture, s’ajoute un jour sa passion de la broderie : sur une toile de lin, elle décide de coudre de toutes perles de verre et de cristal de la même teinte que les couleurs sur sa peinture. Ce travail d’orfèvre lui permet de travailler avec minutie le détail des reliefs tout en enrichissant sa toile d’un esthétisme rare où prime la qualité. La création n’a pas de limites, Chantal n’hésite pas à utiliser des matières insolites comme du sucre, de la cassonade ou de la poudre pailletée.

Dans son atelier, l’artiste suit toujours le même rituel : toile de lin à même le sol, elle marche pieds nus tout autour, la contemple, s’assoit à côté, la prend avec son bras… La relation avec sa toile est tout à fait fusionnelle. Toujours aussi, le fond sonore guidant son inspiration : la musique de Pink Floyd en symbiose parfaite avec son univers artistique. La spontanéité la guide pour choisir la première couleur de peinture : son état émotionnel, l’authenticité du moment décideront pour elle, pour ses mains, ses ongles qui étireront la peinture sur la toile, ou bien l’effleureront simplement. « Je travaille dans l’instant, rien n’est décidé à l’avance. Lorsque je commence à peindre, je ne sais pas où je vais. » nous confie l’artiste peintre qui se fie à son instinct, son intuition, qui laisse ses émotions parler pour elle. La notion de temps n’existe pas pour Chantal Lallemand lorsqu’elle peint, elle peut y passer des mois et s’en réjouit : le temps qui passe à peindre sur sa toile la rapproche toujours un peu plus de son œuvre. D’ailleurs, ses toiles ne sont jamais vraiment finies, elle peut les reprendre à l’infini.

Ses œuvres, magnifiées par le jeu des matières et la broderie de perles, touchent instantanément la sensibilité de celui qui les contemple. Le travail d’artiste peintre de Chantal Lallemand a déjà été exposé ou le sera en 2021, dans des lieux prestigieux comme Paris, Monaco, New York, Miami, Londres et Giverny.