PEINTRE Georges Claverie

Biogaphie du Peintre Georges Claverie (1935/2010)

Membre du groupe « Phoïbos », Georges Claverie élève de Marcel Verhofstadt et de Jos Errens de l’Académie de Saint-Josse-ten-Noode (Bruxelles), dont il fut primé, puise dans ses racines sa manière de peindre. Artiste belge, ses ascendances méditerranéennes lui apporte les couleurs ensoleillées du Midi tandis que de ses ancêtres maternels normands il a gardé l’esprit et la robustesse de la grasse Normandie.

Ces oppositions se retrouvent dans l’oeuvre du peintre, tableaux faits de contraste, de violentes lumières suivies d’ombres denses. C’est tout le monde d’antagonisme qui se trouve exprimé.

Ces personnages jouent aux cartes, réfléchissent. D’autres sont mêlés à des événements plus secrets, à des consultations nocturnes et des quêtes philosophiques.

Le nu s’oppose au masque, le chaud au froid, l’immobile au mouvant, la matière elle-même, tantôt épaisse et généreuse, tantôt lisse et réfléchie traduit la dualité de l’artiste.

Gagné par une sorte de fièvre philosophique, le peintre met en scène, ambitieusement  “le juste, le dogme, la folie et la mort”. Recherche d’une sagesse, découverte de simulacres, jeux de masques qui sont autant de symboles de la duplicité de l’homme.

Influencé par le néo-expressionnisme, le symbolisme apparaît nettement dans son oeuvre. Les thèmes éternels d‘évasion sont parfaitement traduits au travers d’une technique qui opposent les tons francs apposés en à-plat, où les blancs tempèrent les oppositions des chauds et des froids.

Si le peintre puise souvent son inspiration dans des scènes de carnaval, on retrouve dans ces tableaux le goût de l’étrange. Entre sérénités et angoisse, sa peinture prend parfois des allures de sculpture. L’image est rendue sous forme de blocs qui confèrent au sujet une grande solidité.

Le dessin est alerte, la couleur éclatante ou assombrie, selon la tension de l’artiste. On est en présence de quelqu’un qui se débat avec lui même et qui invite les autres a porter un nouveau regard sur l’existence.

Pleine de force, de vie et de créativité, l’oeuvre de Georges Claverie reste vibrante à tout jamais.

L’artiste a exposé avec succès de nombreuses fois à Bruxelles, notamment à:

La Galerie d’art « Alfican » de la place du Grand Sablon – La Galerie du “Parvis de Saint-Gilles” – La Galerie des » Bateliers” à la Grand place de Bruxelles