Peintre Rémi Bénard

Il n’y a en art, ni passé, ni futur. L’art qui n’est pas dans le présent ne sera jamais “Pablo Picasso”

De son enfance, il reste à Rémi Bénard peu de souvenirs agréables. Aussi l’artiste peintre aime-t-il à raconter que sa vie a commencé à l’âge de 24 ans alors qu’il frôlait la mort. En effet, suite au grave accident de moto qui a failli lui coûter la vie, Rémi a vécu à ce moment-là l’extraordinaire : une expérience de mort imminente (E.M.I.). Dès lors, une nouvelle vision du monde s’offre à lui, beaucoup plus intense ; ses ressentis face à celui-ci se développent considérablement. Pour mieux appréhender cette vision inédite, Rémi Bénard s’oriente vers le chamanisme, une pratique qui ouvre son esprit sur lui-même et sur d’autres mondes. Ce sont ces autres mondes qu’il peint, la manifestation de l’invisible…

En parallèle de sa prise de conscience d’un monde spirituel, Rémi Bénard, fraîchement diplômé en œnologie, va d’abord se consacrer durant 20 ans à l’élaboration du vin dans le sud de la France (Château de Jasson, Château du Galoupet…). Ce travail lui a beaucoup apporté et lui plaisait vraiment parce qu’il pouvait y exprimer sa créativité lors de l’élaboration de vins. Mais tout ce qui fait le monde moderne et sa quête de productivité toujours plus grande a commencé à devenir un frein à sa passion du vin. L’expression artistique n’y avait plus sa place… Aussi, en deux temps trois mouvements, l’alchimiste qu’il était s’est transformé en vrai chaman peintre !

« Autodidacte à 95% », Rémi Bénard peint à l’acrylique de façon tout à fait intuitive. Ses séances de peinture sont axées sur le lâcher-prise et c’est dans une sorte de transe qu’il commence à laisser s’exprimer son art. L’inspiration peut lui venir à tout instant, de jour comme de nuit. Alors il commence son œuvre… Certains tableaux sont réalisés en quelques jours tandis que pour d’autres il faudra parfois plusieurs années pour pouvoir contempler l’œuvre achevée. Rémi Bénard aime les couleurs et les reliefs, la nature est l’une de ses sources d’inspiration favorites. Mais la meilleure qui soit est son fils Noé, son « plus grand inspirateur ». Depuis sa naissance, l’enfant et son père vivent une très belle relation. Très connectés l’un à l’autre, Noé, grâce à ses étonnantes questions, guide son père lors du processus de création. C’est ainsi que Rémi Bénard a récemment peint « Orion, ici la Terre », après un échange avec son fils au sujet de la constellation d’Orion. Ce tableau a d’ailleurs bénéficié d’un coup de cœur lors d’un concours international.

Parmi ses nombreuses œuvres, nous pouvons citer : r.E.M.I, Autoportrait ou encore L’Arche de Noé. Le premier tableau fait référence à l’E.M.I. vécue par l’artiste, lors de laquelle il a fait sa toute première rencontre avec son fils qui allait naître 15 ans plus tard. Autoportrait représente Rémi Bénard en tant que chaman, sous forme d’un bonhomme tout simple marchant sur la Terre, le cœur grand ouvert. Sur la toile L’Arche de Noé, l’on peut voir un bateau porté sur le dos de l’océan pour arriver à bon port : la Terre.

Ses œuvres intemporelles et uniques seront prochainement exposées au Moulin Cézanne au Tholonet du 2 au 15 juillet et au Sm’Art à Aix-en-Provence du 23 au 27 septembre 2021. L’artiste est actuellement à la recherche d’un agent pour les États-Unis et le Canada, ainsi que de galeries en France ou ailleurs pour exposer son art. En plus de son travail artistique, Rémy Bernard propose des soins chamaniques.