C’est en 1990, à 23 ans, que Louis De Clippel achète son premier appareil photo argentique. Il l’utilise sans compter. Huit ans plus tard, il ose le numérique, qui n’en est qu’à ses balbutiements. Convaincu des performances et de la qualité rendue par cette technique, il l’a faite complètement sienne.
De 1996 à fin 1998, organisateur de voyages de presse pour des tours operateurs, il voyage principalement dans le bassin méditerranéen : Malte l’a marqué, tout comme l’Italie et la Turquie, sans oublier la Tunisie, l’Espagne ou encore le Portugal. Il amorce sa découverte des couleurs : le rouge, le fuchsia, le violet sont les premières à l’inspirer. Cependant, il utilise aussi le noir et blanc pour certaines prises de vues.

6 résultats affichés